LIVRES// L’autoédition : enquête sur les raisons d’un succès

LIVRES// L’autoédition : enquête sur les raisons d’un succès

by 0 comments

Cet automne, le monde des belles pages a le vent en poupe : alors que viennent de tomber en cascade les prix littéraires, les salons où se côtoient plumes de renom et auteurs quasi inconnus foisonnent. Cette émulation littéraire a de quoi titiller le désir secret qu’ont tous les écrivains en herbe d’être publiés à leur tour… Bonne nouvelle : ce scénario n’est pas si absurde qu’il n’en a l’air.

S’il est vrai qu’internet permet de publier ses lignes en version numérique, l’impression sur papier (du papier, du vrai !) devient elle aussi accessible au moindre quidam. Grâce à l’autoédition, nombreux sont les auteurs qui ont réussi à franchir le pas. Au lieu de s’arracher les cheveux en toquant aux portes d’éditeurs – au mieux frileux, au pire dédaigneux – ils sautent une case en recourant directement aux services de prestataires spécialisés dans l’impression d’ouvrages. Poids lourd en la matière, Copy Media a conforté sa notoriété en offrant aux recalés des l’édition l’opportunité de réaliser eux-mêmes leur ouvrage. En seulement 20 ans, ses fondateurs Pierre Picard et Elodie Dartois ont fait de l’entreprise bordelaise un véritable empire de l’impression de livre en ligne, dont l’envergure est désormais nationale. Etourdissants, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un milliard de pages imprimées, plus de 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et pas moins de 25 partenaires. Du roman à la brochure, le géant fait page de tout bois en réponse non seulement aux besoins d’éditeurs et de professionnels, mais aussi à la demande croissante de particuliers. Auteur du Big Bang au monde vivant en six lettres, Michel n’en est pas à son coup d’essai : « Et de six ! Je viens de recevoir mon sixième ouvrage fabriqué par Copy Media », s’enthousiasme l’auteur qui insiste volontiers sur la « satisfaction de voir un livre abouti et un bel objet à mettre en librairie ». Obtenir rapidement un résultat professionnel, tel est l’horizon promis par l’entreprise aux novices de l’autoédition. « Pour ceux qui, comme moi, n’étaient pas familiarisés avec les normes à respecter en matière de présentation pour une édition, c’était une expérience enrichissante », concède Henri, ravi de pouvoir tenir un exemplaire de son Kilomètre 32 Route de Oualidia entre ses mains. Pour attirer à elle des auteurs précédemment publiés chez des éditeurs, Copy Media a même plus d’un service dans son sac. « Il y a trois ans, j’avais publié un roman sentimental chez un éditeur. Une jolie histoire, malheureusement desservie par une couverture fade », raconte Sylviane. Confiant ses projets suivants à l’enseigne bordelaise, l’écrivain ne regrette pour rien au monde son revirement : après quatre romans policiers dont la couverture a chaque fois tiré bénéfice de conseils sur-mesure, elle s’apprête à rééditer En plein coeur de Saint-Omer. A compte d’auteur, et dans un look flambant neuf.

Comment expliquer cette réussite économique à la française ? La réponse tient en quelques mots : des prix attractifs, des aides graphiques, de réelles facilités de conception en ligne et une mainmise supplémentaire sur la création du produit…  Un outil précieux pour les auteurs qui souhaitent contrôler la fabrication de leurs livres de A à Z.

Pas encore de commentaire

Rejoignez la conversation

...

Soyez le premier à lancer la conversation.

Vos données personnelles ne seront pas divulguées.Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.

Blue Captcha Image
Refresh

*