CRITIQUE// Le Musée de l’éventail à Paris, bastion du raffinement et du savoir-faire

CRITIQUE// Le Musée de l’éventail à Paris, bastion du raffinement et du savoir-faire

éventailSur les murs, des vitrines garnies de squelettes d’éventails, des croquis, des esquisses, mais aussi des coupures presse et des unes imprimées sur papier glacé – derrière sa parure commandée pour le film Marie-Antoinette, Kirsten Dunst nous dévisage de son regard espiègle. Il faut dire que l’éventail a fait du chemin depuis l’époque où il était réservé aux hommes… Devenu accessoire féminin par excellence,  il a incarné la coquetterie aussi bien que la pudeur, s’est délicatement modelé sur l’éclat de la nacre comme sur la pureté de l’ivoire, raconte Anne Hoguet. Quels que soient ses valeurs et les matériaux présidant sa confection, il ne fait en tout cas aucun doute que l’éventail est toujours l’enfant de doigts de fée. Rivalisant de raffinement et d’originalité, les 2000 pièces qui se bousculent dans le musée ne le démentent pas. Un vrai carnaval de soies, de plumes, de dentelles et d’or fin où s’affichent tour à tour thèmes mythologiques, scènes pastorales, motifs paysagers… ou tout simplement l’impressionnante beauté des matières utilisées.

Formé par son propre géniteur, le père d’Anne faisait partie des plus importants créateurs d’éventails à Paris au siècle précédent. Ce fil générationnel constitue l’un des atouts du lieu : on le sent empreint d’une tradition, d’un savoir-faire et d’une histoire qui ont traversé le temps, riches d’enseignements sur les codes et les modes de différentes époques. Trois pièces d’un appartement parisien, voilà tout. Trois pièces où le regard n’est jamais en repos, où se déploient des chefs-d’œuvres de minutie et d’amour pour l’éventail. Aujourd’hui, la production s’est recentrée sur les costumes de théâtre, d’opéra, de cinéma et sur les collections de haute-couture. Le musée de l’éventail est un rescapé, un navire familial qui tient le cap en toute élégance malgré l’appauvrissement des commandes. Courez vite voir ce lieu de prodiges et de sophistication, il est encore temps !

Timothée Leroy


Le Musée de l’éventail2, boulevard de Strasbourg, 75010 Paris. Tél. 33 (0)1 42 08 19 89. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h. Plus d’informations sur http://www.annehoguet.fr/index.htm

Pas encore de commentaire

Rejoignez la conversation

...

Soyez le premier à lancer la conversation.

Vos données personnelles ne seront pas divulguées.Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.

Blue Captcha Image
Refresh

*