LIVRES// « Le montespan », un livre de Jean Teulé

Tout le monde connaît l’histoire de la marquise de Montespan, née Françoise Athénaïs de Rochechouart, devenue la maîtresse du Roi Soleil. Ce que l’on sait probablement moins, c’est que l’époux de la favorite, Louis Henry de Pardaillan, follement épris d’elle, n’accepta jamais d’être trompé, fût-ce par le roi, et entra en résistance.

C’est le combat acharné de ce cocu historique, ses rébellions et ses provocations, que raconte Jean Teulé avec sa verve et sa trucculence coutumières. Nous faisant passer du tragique au cocasse, Jean Teulé écrit des abominations (des horreurs sympathiques, aurait dit Baudelaire), où sexe et violence se côtoient mais d’où émerge cette herbe folle, tonitruante et fragile, poétique somme toute : le Montespan.

On retrouve avec délectation l’univers de cet écrivain, un style vif et imagé, une solide culture historique et – surtout – un humour à la fois baroque et féroce, rémanence probable de l’époque où il collaborait à L’Echo des Savanes, Charlie Hebdo ou Hara Kiri. Un ouvrage qui ravira autant les férus d’histoire que les profanes en la matière.   

Maryse Decool

Facebook
Twitter