ENTRETIEN// Frank Chiche, réalisateur de la première BD animée sur tablettes

ENTRETIEN// Frank Chiche, réalisateur de la première BD animée sur tablettes

Une e-BD, quésako ? Pour le savoir, nous sommes allés à la rencontre de Frank Chiche, l’ambitieux réalisateur de Je vous ai compris, la première BD animée sur tablettes. Un concept inédit à la croisée du cinéma et de la bande dessinée qui devrait en séduire plus d’un.

bdQu’est-ce qu’une BD animée interactive ?
Conçue spécifiquement pour les tablettes, il s’agit tout d’abord d’une fiction réalisée sous la forme d’une bande dessinée animée, enrichie de notes interactives permettant d’apporter au lecteur/spectateur quelques éclairages, par exemple historiques, sur le contexte ou l’époque au cours de laquelle se déroule notre récit.

C’est la première du genre. Comment vous est venue cette idée originale ?
Au départ, Je vous ai compris est un film graphique diffusé en février et septembre 2013 sur Arte puis sur TV5 monde. S’inspirant de la bande dessinée, à mi-chemin entre fiction live et animation, la production de ce film était déjà une véritable première. Chaque séquence reposait sur un procédé de rotoscopie* réinventé pour l’occasion, c’est-à-dire mêlé à de la peinture. Filmés sur fond vert, les personnages joués par de vrais comédiens avaient en effet été littéralement peints avant le tournage. Les visages, sourcils, barbes, cheveux, les costumes, les accessoires lorsque ceux-ci étaient manipulés, tous ces éléments ont ainsi subi un traitement graphique entre peinture et dessin. Une fois le tournage achevé, nous avons intégré chaque plan dans des décors réalisés en images de synthèse, qui dans un souci d’harmonisation stylistique ont été à leur tour entièrement repeints.

Ces différentes techniques nous ayant permis de constituer in fine un matériel narratif extrêmement riche et varié, il nous a semblé naturel et dans la logique du projet d’envisager la déclinaison de notre fiction en une véritable bande dessinée animée. De boucler la boucle, en quelque sorte…
Le défi consistait alors à penser une forme de spectacle différent, si possible inédit, permettant de croiser les codes narratifs jusqu’alors réservés à la bande dessinée (qu’ils soient textuels ou graphiques)  avec ceux du cinéma ou de la fiction.

Vous avez choisi un sujet difficile. Etait-ce important pour vous de valoriser la mémoire et l’histoire ?
Bien sûr. Et pour peu qu’on s’intéresse à l’actualité, on se rend bien compte à quel point, quel que soit le pays, quelle que soit son histoire, cela est nécessaire.

Le choix de ce format inhabituel a-t-il généré des difficultés supplémentaires ?
Des difficultés, non, mais beaucoup de travail puisqu’il a fallu recadrer la totalité des plans du film et parfois même revoir intégralement leur composition pour s’adapter à ce nouveau format. Établir un nouveau montage, apporter des développements scénaristiques accessibles par l’apparition régulière de récitatifs venant compléter et densifier le récit… Et encore, la liste n’est pas exhaustive !

Que répondez-vous à ceux qui ont peur du développement du livre numérique ?
Je comprends leur inquiétude, mais je ne la partage pas. Je pense que l’édition numérique est complémentaire à l’édition sur papier. À condition qu’elle propose des œuvres différentes qui sauront s’approprier les techniques que le numérique met justement à notre disposition pour inventer, par exemple, de nouvelles façons de raconter des histoires.

Propos recueillis par Benjamin Pechmezac


*La rotoscopie est une technique cinématographique qui consiste à redessiner image par image une séquence filmée en prise de vue réelle pour en transcrire la forme et les actions dans un film d’animation.

Pour en savoir plus : http://www.emilune.org/JVAC/BDANIMEE.html

1 Comment so far

Rejoignez la conversation
  1. #1 Kurtz 22 janvier, 2014, 22:28

    Effectivement, le numérique apporte un grand plus dans ce cas précis. Ca donne vraiment envie de voir le résultat -la BD animée- , surtout quand on est déjà fan de dessin animé réalisé en rotoscopie (voir le très beau film « Aloïs Nebel »)

    Merci pour cet article

    Répondre à ce commentaire

Vos données personnelles ne seront pas divulguées.Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.

Blue Captcha Image
Refresh

*