CRITIQUE// Mr et Mme Rêve, de Pietragalla et Julien Derouault

CRITIQUE// Mr et Mme Rêve, de Pietragalla et Julien Derouault

« Tout ce que nous rêvons est faisable » disait Ionesco : Pietragalla et Derouault l’ont fait et le résultat est sublime. Actuellement en tournée avec Mr et Mme Rêve, un spectacle dont ils ont assuré la chorégraphie et la mise en scène, ces deux figures majeures de la danse contemporaine s’aventurent avec succès sur les terres du dramaturge.

Singulier, jubilatoire, émouvant.
Un homme et une femme sont sur scène, ils bougent, mécaniquement. Les gestes du quotidien sont égrenés, disloqués, accélérés, absurdes, puis soudain sublimés par la grâce des corps qui se trouvent, se répondent, s’envolent. Nul besoin de savoir qui sont ces personnages, on les suit dans leurs rêves d’une beauté infinie : ils inventent leur vie, traversent le temps et l’espace, défient la réalité.

Mise au service de la danse, la 3D crée un univers magique de décors mouvants qui interagissent de manière troublante avec les danseurs. Certains tableaux sont bouleversants, d’autres véritablement burlesques (le lac des cygnes ou la scène de la douche). Hallucinante, wagnérienne et guerrière en diable, la scène finale où des rhinocéros dansent armés d’un parapluie n’est pas sans évoquer Le dictateur de Chaplin ou, plus près de nous, The wall de Pink Floyd.

Mr et Mme Rêve est une fable délirante sur l’absurdité du monde et l’insignifiance de l’existence humaine où les codes de la danse explosent au profit d’un langage scénique épuré, poétique, qui met en valeur la beauté des corps en mouvement. Le ressenti n’en est que plus fort et l’émotion plus intense.

Maryse Decool

 

Pas encore de commentaire

Rejoignez la conversation

...

Soyez le premier à lancer la conversation.

Vos données personnelles ne seront pas divulguées.Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.

Blue Captcha Image
Refresh

*