CRITIQUE// Le petit prince, au Théâtre de l’Ouest Parisien

CRITIQUE// Le petit prince, au Théâtre de l’Ouest Parisien

Crédit Photo : B. Enguérand
Texte : A. de Saint-Exupéry
MES : Aurélien Recoing
Avec C. Gonon, B. Jungers, G. Scalliet et C. Blanc
Au Théâtre de l’Ouest Parisien du 30 nov. au 12 déc. 2012

COUP DE COEUR DU MAGAZINE //

Autant le dire tout de suite, ce Petit prince-là est un véritable enchantement. De la première à la dernière minute, nous sommes touchés par la justesse de ce spectacle humaniste, malin, tendre, mélancolique aussi parfois. Un voyage sensible, un rêve éveillé qui nous ramène à l’enfance en délicatesse.

Rideau noir. La lumière s’allume. Assis sur le bord de la scène, le pilote d’avion commence son récit et fait du public son confident. L’histoire peut alors commencer…

Fidèle à l’esprit de l’oeuvre originale et portée par quatre comédiens de la troupe de la Comédie-Française (Christian Gonon, Benjamin Jungers, Georgia Scalliet et Christian Blanc), cette version inventive et rusée du Petit prince transpose ingénieusement sur la scène du Théâtre de l’Ouest Parisien la poésie qui donnait déjà ce charme intemporel au livre paru en 1943. Pluie de roses, images projetées, jeux de rideaux, panneaux mobiles : tout ici nous émerveille… et renouvelle avec malice et imagination notre regard sur ces choses simples auxquelles nous restons d’ordinaire indifférents.

Les comédiens, tous épatants, restituent avec subtilité l’émotion et la grâce du texte, par un difficile exercice d’équilibre entre insouciance et gravité. Quant à Aurélien Recoing, qui signe ici un retour réussi à la mise en scène, il ravive avec brio la flamme de l’enfant qui sommeille en chacun de nous comme l’allumeur de réverbères de Saint-Exupéry fait briller les lumières sur le plateau.

Car c’est bien là la force de ce conte vivant, nostalgique et émouvant : s’adresser autant à l’enfant que nous étions qu’aux adultes que nous sommes devenus.

T.L. / B.P.

1 Comment so far

Rejoignez la conversation
  1. #1 Déborah 16 décembre, 2012, 04:00

    Merci aux Zébrés pour les places offertes !!
    c’est un spectacle poétique, triste et ludique à la fois, plein de tendresse… Un très beau moment.

    Répondre à ce commentaire

Vos données personnelles ne seront pas divulguées.Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.

Blue Captcha Image
Refresh

*