CRITIQUE// L’art du jeu au Musée de Cluny

Art du jeu, jeu dans l’art. De Babylone à l’occident médiéval.
Musée de Cluny, 28 novembre 2012 – 4 mars 2013.

L’exposition séduit d’abord par la variété des objets regroupés dans des vitrines plutôt spacieuses et bien éclairées : échiquiers, osselets, plateaux de jeu, cartes à jouer mais aussi quelques manuscrits dont les dessins présentent des jeux ou des pions. Leurs origines sont aussi très différentes – comme l’indique le titre – de Babylone à l’empire romain en passant par la Grèce, l’occident et le Proche-Orient médiévaux. Pour rendre la visite plus ludique, un parcours avec des devinettes est proposé au visiteur qui pourra même manipuler un échiquier géant dans la cour d’entrée.

Hélas, le reste se révèle assez décevant. Il faut en effet être très attentif pour remarquer l’ordre des vitrines du parcours qui manquent clairement de lisibilité. Quant aux panneaux explicatifs qui accompagnent les sections, ils se cantonnent malheureusement à des banalités qui n’apportent rien. Les quelques commentaires historiques, éparpillés, nécessitent un effort pour être rassemblés et aboutir à un schéma compréhensible.

Ni historique donc, ni complètement thématique (en tout cas guère approfondie), l’exposition reste mystérieuse quant à son objectif et les nombreuses maladresses scénographiques gâchent malheureusement notre plaisir.

F.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*